Gestion simple et multi-sites à distance

Intégrations Vidéo et protocole INTREPID

Le système repose sur un outils IP développé en collaboration avec notre partenaire STIM. Cet outils qui intègre la nouvelle génération du protocole INTREPID, permet de contrôler à distance à la fois les paramètres systèmes, mais également de récupérer les informations d'alarmes et de vidéos d'un site distant. Le système s'interface à tous les systèmes INTREPID (Câble su clôture, Câble enterré, Hyperfréquence) mais également à tout type de détection grâce aux entrée auxiliaires du système INTREPID.

Exemple d'un site distant type ferme solaire

Vidéosurveillance à distance

Les enregistreurs STIM sont particulièrement adaptés à la gestion et l’enregistrement vidéo de sites de très grande surface tels les parcs solaires.
La problèmatique de ce type d’installation provient du grand nombre de points d’alarmes.
La solution STIM intègre le protocole INTREPID et permet de coupler le système haute fiabilité de détection de chocs sur clôture Micropoint II avec un ensemble de caméras pour une levée de doute efficace, et une précision pouvant desendre jusqu’à 3 mètres.
La gestion via IP permet une gestion multi-sites à distance, ainsi que le paramétrage de certaines fonctionnalités telles que l’ajustement de la sensibilité le long du câble.

Mise en oeuvre

La détection périmetrique utilise un câble fixé sur le grillage tout le long du site. La précision de détection de 3 mètres permet une orientation très précise des caméras de type tourelle.
Les caméras travaillent aussi bien de jour que de nuit grâce aux projecteurs infrarouge directement intégrés d’une portée de 100 métres.

Il est possible de gérer 512 points d’intrusions avec un seul enregistreur. Pour chaque point d’intrusion le stockeur STIM positionne une ou plusieurs caméras afin de donner la meilleure vue possible de l’évènement.

Le système de détection périmétrique est entièrement contrôlé pour détecter toute détérioration du câble ou organe de contrôle.

Simplicité d'utilisation

L’enregistreur gère à la fois les caméras et les alarmes. Il est raccordé à la télésurveillance via le réseau ADSL (IP) ou par modem 3G. En cas d’alarme l’opérateur reçoit chaque point d’intrusion et observe les images des caméras associées.

Exploitation du site

Pour faciliter l’exploitation du site, l’enregistreur intègre une cartographie qui représente sur un plan du site chaque point de détection, caméra et organe du sytéme d’intrusion.
Tous ces objets du plan indiquent en temps réel l’état du site, une action sur les points de détection positionne automatiquement les caméras pour observer au plus près la zone.
Cette gestion locale peut être doublée par un poste distant a travers le réseau ADSL avec les mêmes caractéristiques
(voir synoptique).


Matech securite